L’utilisation de la data peut-elle être éthique ?

Le numérique introduit dans l’industrie de la parfumerie-cosmétique une transformation profonde et avec l’exploitation de la data provoque de nouvelles opportunités économiques, accompagnées de nouvelles problématiques éthiques. Le public, réclame l’adoption de pratiques plus respectueuses des droits fondamentaux des personnes et des valeurs de la société. Ces nouvelles contraintes, peuvent devenir un argument qualitatif déterminant.

MENER UNE REFLEXION ÉTHIQUE 

La réflexion éthique permet à l’entreprise de déterminer les valeurs qui constituent des raisons d’agir, acceptables par l’ensemble de la société. Le boum de la Data, de son côté, a créé un déséquilibre profond, un sentiment de dessaisissement et d’intrusion forcée de la sphère intime et personnelle. 

Le traitement rapide d’une grande quantité de données et la possibilité d’établir des corrélations et des prédictions soulèvent de nombreuses questions qu’il faut prendre en compte rapidement pour éviter le risque d’une fracture profonde avec les aspirations du public :

  • La protection et le respect de la vie privée.
  • La confidentialité.
  • La neutralité et la transparence.
  • L’identité.
  • Le droit à l’oubli.
  • Le consentement explicite.
  • Le droit d’accès et de rectification.  

La démarche éthique de l’entreprise vise donc, à rechercher un équilibre réfléchi, à établir un climat de confiance avec son client, dont elle peut tirer bénéfice tout en le valorisant. Le client devient un partenaire conscient et volontaire.

 Pour devenir éthique la data doit répondre à des exigences fortes et être :  

  • Responsable.
  • Sécurisée. 
  • Utile au business sans nuire aux droits des utilisateurs.

 La réflexion éthique de l’entreprise consiste à se donner ses propres lignes de conduite, un acte de responsabilisation d’engagement et d’intégrité.

QWANT, UN CAS INSPIRANT

Début 2019, Qwant, a présenté Qwant causes,son moteur de recherche solidaire. Comme Lilo et Ecosia, il permet de financer un projet solidaire tout en effectuant des recherches, en respectant la vie privée des utilisateurs, en protégeant les données personnelles et l’usage des données.

Une réflexion éthique bien menée sur la data établit une relation gagnant/gagnant entre les collecteurs et analystes de la donnée, les entreprises qui les exploitent et leurs clients, conciliant ainsi rentabilité, respect de la vie privée et personnalisation des services.