La donnée peut-elle être éco-responsable ?

Au cœur d’un mouvement de transformation de la société et de l’économie, le numérique est partout. Son usage comme la production de ses équipements génèrent une forte augmentation de la consommation énergétique. Ainsi, l’importante empreinte énergétique associée aux flux de données, à leur traitement et à leur stockage contribue fortement au réchauffement climatique. Alors, comment le secteur de la parfumerie-cosmétique peut participer à la réduction de l’empreinte énergétique et écologique de ses usages numériques et  les rendre plus éco responsable ?

UN USAGE RAISONNÉ

Dans ce contexte de transition numérique de nouveaux modèles économiques apparaissent, et l’accès immédiat à l’information comme à la communication, en très forte augmentation et devenus indispensables, sont de plus en plus énergivores.

Cependant, une alternative consiste à développer un usage raisonné du web et des outils numériques passant par des actions de type, établir un mailing list par projet, supprimer les mails inutiles, rationaliser les envois en limitant les pièces jointes, optimiser le matériel, échanger en interne en privilégiant les boîtes de dialogue, mettre en réseau les documents de travail, mutualiser les ressources pour réduire le nombre de serveurs et choisir d’héberger ses serveurs dans un data center avec un bon indicateur d’efficacité énergétique (PUE < 1.7).  

L’UTILISATION DE GREEN DATA CENTERS 

Aux grandes quantités d’informations échangées par les entreprises viennent s’ajouter des gros volumes de données stockés via le cloud, une externalisation  grande dévoreuse d’électricité. Les data centers demandent de l’espace et produisent beaucoup de chaleur.

Par contre, les green data centers, avec des matériaux de construction à faible émission, des technologies énergétiques alternatives, l’optimisation du stockage des données, la miniaturisation des composants informatiques réduisent leur consommation énergétique de plus de 70%.

En faisant le choix d’une politique énergétique vertueuse, l’entreprise impose une image de marque positive et s’inscrit dans une dynamique éco responsable nécessaire.